Sauvons les animaux

Sauvons les animaux

Le Parc des Félins est très impliqué dans la sauvegarde des Félins et autres espèces menacées.

Cette mission tient beaucoup à cœur des responsables du parc qui investissent du temps, de l'énergie et de l'argent dans des programmes de conservation dans la nature et dans le parc.

Pour nous aider dans notre combat, rejoignez notre association !

Reproduction en captivité | Introduction


Vieille cage de cirque ou de zoo et enclos des lions d'Angola au Parc des Félins (Photo : Serge Signore)

  • Il est loin le temps où les parcs zoologiques n'étaient que de simples "collections" d'animaux vivants. En effet, face aux menaces que notre espèce fait subir à notre planète et assistant impuissants à la raréfaction et à la disparition de nombreuses espèces animales et végétales, des directeurs et des scientifiques de parcs zoologiques ont commencé, dans les années 70, à considérer les animaux qu'ils détenaient comme des individus importants qu'il fallait absolument protéger et conserver dans le temps pour toujours voir ces espèces en zoos et pour les réintroduire dans le milieu naturel de leurs ancêtres au cas où elles viendraient à disparaître.


Relaché de furets aux Etats-Unis

Relaché d'ours dans les Pyrénées

Relaché de chevaux de Przewalski en Mongolie

 

  • Depuis ce déclic, une grande partie des parcs zoologiques du monde entier se sont unis et travaillent ensemble pour la sauvegarde des espèces menacées dans le cadre de programmes d'élevage. C'est ce que l'on appelle la CONSERVATION EX-SITU, c'est-à-dire la conservation en dehors du milieu naturel.

 

  • L'Union Internationale pour la Conservation de la Nature reconnaît d'ailleurs l'utilité des parcs zoologiques en affirmant:

  • « ... Pour préserver la diversité biologique, il ne suffit pas de protéger le biotope. Des interventions telles la constitution de populations captives autonomes seront nécessaires pour éviter la disparition de nombreuses espèces, en particulier celles qui courent des risques et dont le biotope est considérablement réduit, fragmenté et perturbé. Il est important que les programmes d'élevage en captivité soient mis en place avant que les populations n'atteignent un seuil critique, et que ces programmes soient ensuite coordonnés sur le plan international, conformément à des principes biologiques rationnels, en vue du maintien ou du rétablissement de populations viables à l'état sauvage... »

  • « ... Plus de 3000 espèces de vertébrés sont élevés en captivité, entre autres dans des parcs zoologiques. Dans des conditions adéquates de captivité, la plupart des espèces se reproduisent et des populations viables peuvent être maintenues à long terme. Ces établissements offrent une riche expérience dans les domaines de l'élevage, de la médecine vétérinaire, de la biologie de la reproduction, du comportement et de la génétique. Il serait vraiment dommageable de les ignorer... »